Pour plus de démocratie au sein d’EELV, refusons le vote par Internet!

Depuis quelques jours cir­cule au sein de notre mou­ve­ment un appel “Pour le choix du vote par Inter­net[1] en con­grès décen­tral­isé pour les mil­i­tants au nom de cer­taines dif­fi­cultés démoc­ra­tiques au sein d’EELV. Ces dif­fi­cultés peu­vent être con­sid­érées avec sérieux, néan­moins l’utilisation du vote par inter­net est une fausse bonne idée[2]:

La com­mu­nauté sci­en­tifique est con­tre [3] et a claire­ment appelé « pou­voirs publics, par­tis poli­tiques et société civile » à ce qu’ils ne recourent « en aucune manière » à ce type de vote au nom du principe de pré­cau­tion. Con­traire­ment à ce que pré­ten­dent les indus­triels, ce vote, s’il respecte le principe d’anonymat, n’est pas traçable, ne per­met aucun con­trôle et n’offre donc aucune garantie de trans­parence.

Près de 1200 adhérents et sym­pa­thisants d’EELV ont signés (dont le mou­ve­ment Utopia) “pour l’abandon de toute forme de vote élec­tron­ique au sein du mou­ve­ment Europe Ecolo­gie[4]

Il ne faut pas repro­duire les graves dif­fi­cultés internes ren­con­trées lors de la pri­maire de l’écologie par inter­net: Coût exor­bi­tant, votes con­fiés à des prestataires peu dignes de con­fi­ance[5], Recours élec­toral sur la ques­tion du vote élec­tron­ique et opac­ités très préoc­cu­pantes[6].

La poli­tique doit s’humaniser et faire pren­dre con­science de la respon­s­abil­ité du choix élec­toral. Il faut éviter les votes presse-bou­tons ou pire, les votes en rafale. Mais surtout per­dre le lien avec le mil­i­tant serait un véri­ta­ble appel à l’entrisme.

Coût / trans­parence / par­tic­i­pa­tion: Le retour d’éxpérience est négatif pour le vote par Inter­net: Un seul exem­ple: En 2012, devant le coût “très élevé”[7], les plaintes pour tricherie, rup­ture d’anonymat et les scruti­ns annulés[8], l’UMP a entériné l’abandon du vote élec­tron­ique en interne.

Notre mou­ve­ment ne doit pas être per­méable à ces lob­bies et pou­voir lut­ter pour l’abolition de ces scruti­ns opaques et invéri­fi­ables.

Retrou­vez la péti­tion pour l’abandon du vote élec­tron­ique à EELV sur ecolocitoyen.org. Les points 2 et 3 de la péti­tion restent d’actualité.

Références:

  1. Pour plus de démoc­ra­tie et plus d’équité, don­nons aux adhérent-es EELV le choix entre le vote présen­tiel, le vote par Inter­net ou le vote par cor­re­spon­dance !http://www.ecolocitoyen.org/2012/09/fausse-bonne-idee-ou-vraie-mauvaise-idee/
  2. Un amende­ment en ce sens pour­rait être adop­té dans le règle­ment intérieur d’EELV lors du Con­seil Fédéral du 22 et 23 sep­tem­bre 2012.
  3. La com­mu­nauté sci­en­tifique nationale s’est pronon­cé sans ambiguïté à tra­vers l’ASTI con­tre le vote élec­tron­ique et a demandé que “les pou­voirs publics, par­tis poli­tiques et société civile ne recourent en aucune manière au vote élec­tron­ique anonyme” car les sci­en­tifiques expliquent juste­ment qu’un vote dématéri­al­isé ne peut être à la fois anonyme et véri­fi­able. Lire le com­mu­niqué de presse de l’ASTI sur ce sujet : — Une fédéra­tion de sci­en­tifiques français con­damne l’immaturité du vote élec­tron­ique http://www.ordinateurs-de-vote.org/Communique-du-20-decembre-2007-Une,10360.html
  4. Péti­tion à l’occasion de la pri­maire de l’écologie en juil­let 2011 http://www.ecolocitoyen.org/petition/
  5. 14 juin 2011: La pri­maire de l’écologie con­fiée au bras armé de l’HADOPI http://www.ecolocitoyen.org/2011/06/hadopi/, La pri­maire de l’écologie con­fiée aus­si à un représen­tant du min­istère de l’intérieur http://www.ecolocitoyen.org/2011/06/la-primaire-de-lecologie-confiee-aussi-a-un-representant-du-ministere-de-linterieur/
  6. Pri­maire EELV : Stéphane Lhomme et son man­dataire deman­dent l’annulation des votes élec­tron­iques” http://www.ecolocitoyen.org/2011/07/annulation
  7. Jean-François Copé sur Europe 1 le 27/01/2012: “Nous avons pris la déci­sion de procéder à un vote papi­er plutôt qu’à un vote élec­tron­ique, essen­tielle­ment pour des raisons de coût. Le vote élec­tron­ique représente un coût quand même très élevéhttp://www.europe1.fr/Politique/Presidence-UMP-un-vote-papier-1148625/
  8. « La jus­tice saisit des dis­ques durs au siège de l’UMP » « (…) la direc­tion du par­ti, qui admet des “bidouil­lages”. » (Le Monde, 21 Octo­bre 2006, archives payantes), “Plainte à l’UMP pour tricherie dans une élec­tion interne” (20 min­utes 17/12/2008 http://www.20minutes.fr/politique/282312-Politique-Plainte-a-l-UMP-pour-tricherie-dans-une-election-interne.php) “En lange­doc l’UMP en a plein les urnes” (Bakhich 8/03/2010 http://www.bakchich.info/france/2010/03/08/en-languedoc-lump-en-a-plein-les-urnes-57258)
Ce contenu a été publié dans eelv. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Pour plus de démocratie au sein d’EELV, refusons le vote par Internet!

  1. Michel Aconin dit :

    http://www.ecolocitoyen.org/2012/09/appel2/
    Salut !
    L’unique rai­son d’être des votes élec­tron­iques est de faire gag­n­er de l’argent a ceux qui les vendent. Ce n’est pas plus utile que les moyens d’enregistrement util­isés au XIXème siè­cle, où un homme de con­fi­ance enreg­is­trait les votes de chaque électeur sur une feuille de papi­er. Ce n’était pas plus véri­fi­able ou moins rapi­de qu’une machine élec­tron­ique mod­erne, seule­ment beau­coup moins coû­teux.
    http://www.rtl.fr/actualites/politique/article/l-ump-se-serre-la-ceinture-et-annule-son-universite-d-ete-7750833909
    Il sem­ble inutile de vouloir ergot­er sur les autres façons de faire, bureau­tiques ou autres: les pays qui ont renon­cé aux votes automa­tiques ont sim­ple­ment tenu compte d’un rap­port qual­ité prix négatif pour les électeurs con­tribuables, les “payeurs”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *